Le Village

Historique du Village

Tranché d’or à la roue dentée de gueules, et de gueules à la trompette d’église d’or.

Avant l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution vaudoise en 2003, le village était à la fois chef-lieu de la commune et de district.
Ses habitants s’adonnèrent dès le XVIIIe siècle à l’horlogerie.

Dans le domaine artistique, ils manifestèrent un goût prononcé pour la musique chorale, qu’ils accompagnèrent de leurs célèbres trompettes d’églises. Ce double aspect industriel et culturel a inspiré les armoiries du Sentier.

Dès les premières années du XVIIe siècle, les habitants, au nombre de 310, construisirent un temple au Sentier avec leurs seules ressources.

En 1688 on y établit une école, et en 1704, le Chenit fut érigé en paroisse, dont le presbytère fut placé au Sentier.

Au début du siècle, l’eau coulait encore dans des conduites en bois. Les éclairages au pétrole et acétylène sont remplacés par l’éclairage électrique.

En 1898, la société de développement et d’intérêt public s’essouffle.

Le 6 décembre 1900, afin de régler les problèmes tels que ressources financières – éclairage – eau – voirie – fumiers qui empestent en public et achat de terrain autour de l’église (détruite par le feu), le décret du grand Conseil est accepté et c’est à ce jour la fondation de la fraction de commune du Sentier.

Dès 1946, les constructions se développent (quartier de Jolimont), plans d’extension – achats et vente de terrains – constructions diverses – création de jardins publics et coins fleuris.

En 1970, un audacieux projet de construire deux tours HLM de plus de 8 étages est admis par la population. Le village possède désormais la Tour qui est situé à la rue G.-H. Piguet 3.

Près de 10 ans plus tard, le village se lance dans un nouveau pari : il acquiert la salle de gym et de spectacle de la FSG Le Sentier pour la transformer en un cinéma, nommé La Bobine, situé chemin des Cytises 1 au Sentier.

A ce jour, avec le passage au numérique et à l’installation d’une boucle magnétique pour malentendant, c’est plus d’un million de francs qui ont été investis pour permettre à la population combière, et d’ailleurs, de visionner dans un cadre idyllique, des films variés et sélectionnés à la Vallée de Joux.
Ce village, doté d’une multitude d’infrastructures sportives, culturelles, scolaires, médicales, offre également une panoplie d’activités estivales et hivernales qui permettent à tout un chacun d’y trouver sa part de bonheur, de plaisir et de satisfaction.

Village le plus peuplé de la Vallée de Joux, vous y trouverez de nombreux commerces, d’établissements publics, de boutiques, appréciés par la population et reconnus loin à la ronde.

Le village du Sentier se situe à 50 km de Lausanne et 60 km de l’aéroport de Genève.

"Le Sentier pas à pas" de Marcel Paccaud

CHF 15.--

Commande par email via notre formulaire de contact, en mentionnant votre nom et votre adresse.

Les autorités

Législature 2016 – 2021

Les autorités sont composées de 5 membres. Ils sont élus pour 5 ans et représentent les dicastères suivants :

Président

Jacques-André Bovay
Administration générale – Finances

Vice-Président

Pierre-Alain Follonier
Urbanisme – Sport & Culture

Membre

Jean-Pierre Sirna
Cinéma du Sentier

Membre

Norbert Racine
Cases de Congélateurs et bâtiments
Bâtiment Orbe 7
Tour G.-H. Piguet 3

Membre

Sylvie Damiano
Eclairage public
Bâtiment de la Grand Rue 64
Appartement de 4,5 pièces au Pont Neuf 35

Secrétaire

Ingrid Golay
Secrétaire

Boursier

Bernard Le Coultre
Boursier

Conseil de Village

Président Jean-Paul Beyeler – popolbe@sevjnet.ch

Secrétaire Janine Rey – grandrue6@bluewin.ch

Fermer le menu